ACCUEIL » EDITORIAL

++Réalités gabonaises.

10 février 2022
Version PDF Enregistrer au format PDF

Transition en bilan d’étape.
Passé et à-venir

2016-2022 : voilà 6 ans que nous nous efforçons de construire une plateforme scientifique subsaharienne interactive, réunissant les chercheurs et enseignants-chercheurs d’Afrique et du monde autour d’un seul et unique impératif : « penser l’Afrique…, la penser ensemble ».

Si les deux premières années avaient été consacrées à la fabrique des modalités d’existence de cette utopie scientifique, les quatre autres ont permis de donner à ces dernières un corps. Ce corps a pris formes à travers trois numéros thématiques édités de 2018 à 2020, et quatre numéros libres dont la succession est aujourd’hui assurée par cet éditorial, le cinquième de rang. Pour ainsi le dire autrement, Les Editions Oudjat en Ligne c’est aujourd’hui huit numéros thématiques et libres diffusés entre 2018 à 2022 ! Au cours de ces quatre années d’exercice, plus d’une centaine de contributions ont enrichie notre base de données en accès libre. Elles concernent un large spectre de disciplines qui va de la sémiotique à la littérature, de philosophie à l’anthropologie, de la psychologie à la géographie, en passant par l’archéologie et l’histoire, etc. Les Editions Oudjat en Ligne, c’est aussi la conception et l’organisation de deux colloques internationaux (en 2018 et en 2019) auxquels avaient pris part d’éminents spécialistes des sciences humaines et sociales venus d’Afrique et d’ailleurs. Ces deux événements ont permis de faire bouger les lignes et de questionner nos habitudes et usages des sciences, en termes de pratiques appropriées, développées ou appliquées au continent. Dans cette effervescence, ils s’en étaient suivi des débats contradictoires sérieux, et même aporétiques ! La duplication de ces moments de tension épistémologiques s’est manifestée par une fréquentation plus assidue de notre plateforme.

En effet, sans recours à la publicité ni à d’autres moyens de communication de masse, notre site a continuellement affiché des statistiques rassurantes ; lesquelles montrent que notre approche, somme toute prudente mais offensive, est payante. En ce mois de janvier 2022, plus de 36 000 connexions sont actées, dont la période la plus euphorique se situe entre janvier 2020 et janvier 2021, avec plus de 1000 connexions par mois. Sans doute, la diffusion de notre numéro thématique trois, « L’Afrique dans le XXe siècle. Savoirs, concepts, méthodes et doctrines scientifiques », explique-t-elle cet afflux de visiteurs. Celui-ci, en effet, souligne le besoin d’un renouvellement de la pensée en Sciences Humaines et Sociales, non seulement à l’échelle africaine, mais également, à l’échelle planétaire.

Mais les Editions Oudjat en Ligne se réjouissent davantage pour la visibilité des chercheurs et enseignants-chercheurs. Nombre de nos auteurs ont été contacté, soit par des institutions universitaires européennes, soit par des pairs africains, aussi bien pour la qualité de leurs textes que pour leurs capacités de travail collaboratif. Cette ouverture, à terme, permettrait de redessiner les contours du monde qui vient, d’une manière encore plus imprévisible que n’avait été imaginé celui dans lequel nous sommes imperceptiblement en train de sortir.

La première étape de notre travail a demandé beaucoup d’efforts financiers et d’abnégations. Il a fallu que les membres des Editions Oudjat en Ligne fassent montre d’une conscience professionnelle rude à toute épreuve, surtout face aux incompréhensions instituées par la naissance et la présence de ce support d’édition numérique dans un espace social en proie à de multiples antagonismes d’intérêts, au mépris des contradictions épistémiques, voire épistémologiques.

Notre ambition est désormais d’aller plus loin, vers notre à-venir. Cela demandera à notre équipe patience, ingéniosité, adaptation et créativité heuristique. Notre présence multiforme sur le front éditorial africain, autant que notre volonté de réunir les forces vives mondiales de la science autour des OeL tenaient à une stratégie dont on a voulu très tôt rendre les résultats pertinents. Douées des certitudes qui en découlent et d’une meilleure perception de la sociologie universitaire africaine et mondiale, les Editions Oudjat en Ligne se sont mises en devoir de muer. D’abord, leur plateforme numérique s’est renouvelée et des changements en attente continueront à la transformer. Ensuite, elles se sont dotées d’un modèle économique destiné à les rendre viables à long terme. Ce modèle économique, de facto, renie la gratuité des publications sur laquelle s’était alignée notre politique éditoriale. Il en appelle à un peu de réalisme, du moins, si notre avenir doit se nourrir de nos expériences passées et en tirer des leçons. En effet, construire une famille, fût-elle une « communauté inavouable », nécessite pragmatisme et adaptation à notre environnement qui change au gré des humeurs du Monde. En quatre années éditoriales, nous avons poussé l’audace aussi loin que pouvait notre imagination. Nous avons fait notre part de travail !

Des innovations se poursuivront donc, sur la base cette nouvelle philosophie et de nos objectifs primaires établis au cours de nos années de prospective (2016-2018). Nous comptons ainsi passer à la publication des livres numériques. Ceux-ci seront des numéros (thématiques et libres) publiés en ligne à partir du numéro 5 inclus. En outre, nous exploiterons notre base de données pour constituer des livres uniques et originaux. Ainsi poursuivrons-nous la valorisation de nos auteurs. L’ensemble de ces ouvrages seront reconditionnés en accès libres. Au moins pour les deux prochaines années !

L’année 2022 est aussi un tournant décisif. Maintenant que la maîtrise du terrain s’est améliorée pour nous, nous allons être, à partir de cette date, dans un travail plus sélectif et plus exigeant. Ceci nécessitera, de part et d’autre, encore plus d’efforts qu’il n’a été produits. C’est le prix que nous devons tous payer pour faire des Editions Oudjat en Ligne une plateforme scientifique soucieuse d’excellence, d’efficacité et de crédibilité aux échelles africaine et planétaire. Cette impératif vise une réduction drastique de notre masse de travail, en contrepartie d’un gain en qualité de niveau supérieur.

Ce numéro 5 est la conséquence directe de cette approche. Ainsi, ne contient-il que sept publications concentrées sur le Gabon. Nous l’avons intitulé : « Réalités Gabonaise. Culture, Société & Politique ».

Bonne lecture à tous !

Georice Berthin Madébé,
Directeur Administratif et Scientifique
des Editions Oudjat en Ligne

 

...penser l'Afrique        la penser ensemble...

[Numéro ISSN : 978-2-912603-96-8]