Accueil  Nous écrire

Revue électronique de publications scientifiques sur l'Afrique

 


Navigation et outils

Accueil > Actualités > En attendant l’ouverture du colloque.

En attendant l’ouverture du colloque.
Les acteurs fins prêts


Le colloque national « Les post- et les anthropologies en Afrique. Du dialogue sud/nord » s’ouvre ce jeudi 14 juin 2018 à 9 heures, au Campus Numérique Francophone de Libreville (Université Omar Bongo), en présence de diverses personnalités de l’enseignement supérieur, de la recherche ainsi que celles des milieux de la culture scientifique du Gabon. Parmi ces personnalités : des institutionnels, enseignants-chercheurs, chercheurs, normaliens et doctorants de Libreville, d’Afrique et d’Europe.

Outre la cérémonie d’ouverture, la matinée sera ponctuée par la conférence inaugurale du Pr. Jacques Fontanille, fondateur du Centre de Recherches Sémiotiques de l’Université de Limoges. Avec sa communication « Pour une anthroposémiotique perspectiviste : l’ethnosémiotique du proche, du familier et du quotidien », le sémioticien entend donner des clés pour rendre plus pertinentes les approches en sciences humaines et sociales dans les environnements culturels africains, le but poursuivi étant d’appréhender la science d’un point de vue original.

Ci-dessous, le programme définitif des activités :

Jeudi 14 juin 2018
Matin

Cérémonie d’ouverture du colloque « Les post- et les anthropologies en Afrique »

9h 00 : Introduction au Colloque/Linda Joëlle Badjina
9h 05 : Démonstration du site www.editionsoudjat.org/ Tyte Mabouma
9h 20 : Allocutions
- Mot de bienvenue des OeL : Médard Obiang, en remplacement de Joseph Tonda, Président du colloque, empêché
- Mot du Directeur de l’Institut de Recherche en Sciences Humaines (IRSH)
- Mot d’ouverture du colloque : Directeur du CNFL/AUF

9h 05 : Pause-café
9h 50 : Conférence inaugurale (Allocations du temps d’intervention : conférence inaugurale et plénières : 25 minutes. Communication : 15 minutes)

Jacques Fontanille (France) : Pour une anthroposémiotique perspectiviste : l’ethnosémiotique du proche, du familier et du quotidien

Modérateur : Nicolas Mba Zué

10h 15 : Débat

Panel I : Epistémologies et empirismes critiques

Modérateur : Nicolas Mba Zué (UOB)
Rapporteur : Bertrand Dimitri Ndombi (UOB)

10h 40 :Communications
1. Anicet Noah Mbédé (Cameroun) : Scène prédicative. Concessions et maisons coloniales, revisitées comme énonciation de l’humanité
2. Rodrigue Tezi (Gabon) : L’anthropologie gabonaise de la santé en construction. Dialogue avec les travaux occidentaux
3. Fabert Mensah Ngoma (Gabon) : Le terrain africain : lieu d’expression d’une anthropologie décomplexée
4. Armel Essono Ovono (Gabon) : Controverses paradigmatiques. Un état des lieux

12h 05 : Suite et fin du Panel I

5. Christ-Olivier Mpaga (Gabon) : Les paradoxes de la postmodernité africaine
6. Gildas Nzokou (Gabon) : Méthodes analytiques en philosophie africaine du langage. Comment philosopher après la critique ethno-philosophique
7. Georice Berthin Madébé (Gabon/France) : Cognitivismes critiques et réception du roman africain. Plaidoyer pour une postcritique africaine

12h 55 : Suite et fin du Panel I

13h 00 : Pause

Après-midi

15h 00 : Conférence plénière
Camille Roger Abolou (Côte d’Ivoire) : Les marchés de la mondialisation en Afrique. Du dialogue de sourd nord/sud a une anthropologie de l’Afrique-monde

15h 25 : Débat

Panel II : Circulations et reconstructions des savoirs
Modérateur : Thierry Ekogha (UOB)
Rapporteur : André Adjo (IRSH)

15h 50 :Communications

1. Ngetcham (Cameroun) : De l’écriture des mentalités en postcolonie : une approche archéologique des arts et des textes littéraires sur l’Afrique
2. Romuald Dissy (Gabon) : La postmodernité ou l’insécurité d’un concept dans Au bout du silence de Laurent Owondo
3. Carine Mengue Mba (Gabon) : Ecrire la complexité dans le roman postcolonial. Critique des sociétés africaines dans Ces Âmes chagrines de Léonora Miano

16h 30 : Débat

16h 50 : Pause-café

17h 05 : Reprise du Panel II

4. Arsène Magnima Kakassa (Gabon) : Essai d’une « anthropologie littéraire » dans L’Afrique fantôme de Michel Leiris
5. Dacharly Mapangou (Gabon) : Henri Lopes dans la théorisation du renouveau romanesque africain francophone subsaharien : du Nouveau Roman à la postmodernité littéraire
6. Steeve Elvis Ella (Gabon) : Dynamiques anthropologiques dans le Mvett. Du même à l’autre
7. Maturin Ovono Ebè (Gabon) : Anthropologie du Mvët : une leçon de Tremendisme au roman espagnol de l’après-guerre civile
8. Fanny Losséni (Côte d’Ivoire) : Rapport entre anthropologie culturelle et art théâtral : cas des rites d’enterrement dozo des sénoufo du kafigue de Côte d’Ivoire
18h20 : Débat
18h 45 : Fin de la première journée

Vendredi 15 juin 2018
Matin

9h 00 : Conférence plénière
Joseph Tonda (Gabon) : L’utopie du « post »
Modérateur : Ngetcham (Université de Dschang)

Panel III : Altérités africaines
Modérateur : Ngetcham (Université de Dschang)
Rapporteur : Wilfried Biveghe Bi Ndong (IRSH)

9h 30 : Communications
1. André Adjo (Gabon) : Les post et les anthropogènes en Afrique. Du dialogue Sud/Nord
2. Serge Mboyi Bongo (Gabon) : Renommer la post colonie. De la quête d’une identité fantasmée à la volonté d’affirmation politique (1960 à nos jours)
3. Yannick Mounienguet M’Berah (Gabon) : Le quotient anthropologique ou les objections épistémologiques du discours littéraire dans le conflit des interprétations : lecture de Temps de chien de Patrice Nganang
4. Raoul Muma Tanzey (France) : L’aide au développement et la complexité des jeux d’acteurs dans le cadre des recompositions territoriales en Afrique subsaharienne : les cas du Cameroun et du Togo

10h 30 : Débat

10h 55 : Pause-café

11h 10 : Reprise du Panel III

5. Kakou Bi Trah (Côte d’Ivoire) : Postcolonialisme-Postmodernisme, éléments d’une culture et d’une identité scientifique africaine
6. Dingny Yannick Assoh (Côte d’Ivoire/France) : Littérature et anthropologie. Le nouchi comme identité culturelle ivoirienne et postmodernité langagière
7. Charles Philippe Assembe Ela (Gabon) : Tradition critique et discours anthropologique : le motif africain dans l’art occidental
8. Médard Obiang Ebanéga (Gabon) : Tradition et modernité dans l’occupation du sol à Libreville. Etude du cas de la Vallée Sainte Marie

12h 10 : Débat
12h 35 : Fin du Panel III

12h40 : Pause

Après-midi

14h 00 : Conférence plénière
Charles Romain Mbélé (Cameroun) : Fondements philosophiques d’une mutation théorique et méthodologique dans les sciences sociales en Afrique
Modérateur : Ludovic Obiang (IRSH)

14h 25 : Débat

Panel IV. Sens et significations : représentations et questionnements

Modérateur : Ludovic Obiang (IRSH)
Rapporteur : Yannick Mounieguet M’Bérah (UOB)

14h 30 : Communications
1. Antonin Mba (Gabon) : Le posthumain : un tabou africain ?
2. Thierry Ekogha (Gabon) : L’humain. Une nouveauté à penser, une œuvre à créer en Afrique noire
3. Yannick Martial Ndong Ndong (Gabon) : « Penser le postcolonial » avec Valentin Yves Mudimbe : une critique des sciences humaines ?
4. Maixant Mébiame Zomo (Gabon) : Dialogue entre les religions de la coutume et les religions du Livre au Gabon

15h 30 : Débat

15h 55 : Pause-café

16h 10 : Reprise du Panel IV

5. Judith Doutsona (Gabon) : Les femmes dans l’histoire contemporaine de l’Afrique. Entre invisibilité et balbutiements
6. Mexcin Ebané (Gabon) : Colonialité du savoir. Réappropriation et valorisation des réalités historico-culturelles africaines
7. Bernardin Minko Mvé (Gabon) : Réflexions anthropologiques sur la postmodernité religieuse au Gabon
8. Bertrand Dimitri Ndombi Boundzanga (Gabon) : Sociologie du salariat au Gabon. Questions pour une anthropologie de l’objet

17h 10 : Débat

17h 35 : Fin de la deuxième journée

Cérémonie de clôture du colloque « Les post- et les anthropologies en Afrique »
17h 45 : Lecture du rapport général : Noelline Sallah (OeL)
17h 55 : clôture colloque : Judith Doutsona (OeL)
18h 00 : Fin du colloque national.

Le colloque « Les post- et les anthropologies en Afrique » bénéficie des soutiens institutionnels de l’Université Omar Bongo (UOB), de l’Institut de Recherche en Sciences Humaines (IRSH) et du Bureau Afrique Centrale et des Grands Lacs de l’Agence Universitaire de la Francophonie (BACGL).


Version PDF Enregistrer au format PDF | Version imprimable de cet article Version imprimable de cet artcile




 

...penser l'Afrique        la penser ensemble...