Accueil  Nous écrire

Revue électronique de publications scientifiques sur l'Afrique

 


Navigation et outils

Accueil > Actualités > Colloque les « Post- et les anthropologies en Afrique ».

Colloque les « Post- et les anthropologies en Afrique ».
Jacques Fontanille, Camille Roger Abolou et Charles Romain Mbédé attendus à Libreville


Les professeurs Jacques Fontanille, sémioticien, fondateur du Centre de Recherches Sémiotiques de Limoges (France), Camille Roger Abolou, linguiste et spécialiste en communication (Côte d’Ivoire) et Charles Romain Mbédé, philosophe (Cameroun), sont attendus à Libreville les 14 et 15 juin prochain, à l’occasion du Colloque « Les post- et les anthropologies en Afrique. Du dialogue sud/nord ».

La rencontre scientifique permettra aux chercheurs d’Afrique et d’Europe réunis à l’occasion de confronter les sciences humaines et sociales et leurs objets de recherche afin d’en évaluer pertinence et portée. Du point de vue Africain, cette démarche se fonde sur une double préoccupation : d’une part, celle relative à la réception des sciences humaines et sociales pensées, en général, dans des contextes culturels, voire idéologiques, peu inspirés par l’Afrique. D’autre part, celle de la réception de ces sciences dans le continent.

Cette perspective conduit à faire le point des usages des épistémès en sciences humaines sociales dans une optique khunienne (celle des révolutions paradigmatiques). Il s’agira de comprendre les évolutions de ces épistémès et leurs capacités à répondre à la demande scientifique africaine en dehors de leurs écologies. Jacques Fontanille arrive à Libreville faire l’état d’un projet de méthodologie sémiotique déjà entamé dans plusieurs de ses publications récentes. Le sémioticien conférera sur « une épistémologie et une méthodologie pour les sciences humaines et sociales, et notamment l’anthropo-sémiotique, pour qu’elles soient toujours en mesure d’adopter et de construire de l’intérieur le point de vue de l’autre ».

Pour Camille Roger Abolou, ce débat se ramènera à la formation de l’esprit scientifique en Afrique et ses réceptions. Le linguiste-communicologue questionnera les savoirs en circulation dans le marché mondial de la culture à partir d’une demande de « contenu » » qui, « en tant qu‘impératif cognitif, esthétique et éthique, s’exprime essentiellement par les signaux juridiques, scientifiques, culturels, plus ou moins moulés dans les processus de marchandisation ».

Enfin, Charles Romain Mbédé communiquera sur la « mutation théorique et méthodologique dans les sciences sociales en Afrique ». L’universitaire de l’Ecole Normale Supérieure de Yaoundé 1 interrogera particulièrement le « tournant » actuel « qui remet en cause les fondements et les fins, les notions de vérité, de faits, de sources ou d’archives au profit de la fiction ». Les trois universitaires arrivent au Gabon participer à ce colloque national, qui compte tenu de son intérêt, s’est ouvert à des conférenciers venus d’universités africaines et européennes.

Les Editions Oudjat en Ligne remercient vivement l’AUF et l’Université Omar Bongo pour avoir facilité la tenue de cette rencontre.


Version PDF Enregistrer au format PDF | Version imprimable de cet article Version imprimable de cet artcile




 

...penser l'Afrique        la penser ensemble...